La chape carrelage : élément clé pour une pose réussie

La chape carrelage : élément clé pour une pose réussie

Dans le domaine de la construction et des travaux, la chape revêt une importance particulière lors de la pose de carrelage. En effet, elle permet de corriger les défauts du sol, d’assurer une meilleure adhérence et d’obtenir un résultat esthétique et durable. À travers cet article, découvrez toutes les informations nécessaires sur cette technique de plus en plus utilisée et appréciée dans le marché français pour ses performances durables.

Tout savoir sur la chape

La chape est une couche de mortier, généralement à base de ciment et de sable, qui vient recouvrir le support (béton, sol existant ou autres) avant la pose du carrelage. Elle peut être constituée d’autres matériaux comme les résines ou encore les liants minéraux. Cependant, quel que soit le type de liant choisi, la réalisation d’une chape doit respecter certaines règles afin d’offrir les garanties attendues en matière de qualité, de résistance et de confort.

Couches et épaisseurs

La chape se caractérise par son épaisseur qui varie en fonction du niveau des imperfections à corriger et des propriétés recherchées. Généralement, on distingue deux types de couches :

  • La chape traditionnelle dite aussi « morte » dont l’épaisseur oscille entre 4 et 8 cm. Celle-ci est réalisée à l’aide de mortier fabriqué à partir de ciment, de sable et d’eau et permet de corriger les défauts du sol tout en garantissant une meilleure adhérence du carrelage.
  • La chape légère qui est privilégiée lorsqu’il s’agit de travaux de rénovation ou que le support ne permet pas facilement l’utilisation de la chape traditionnelle. Son épaisseur peut être réduite jusqu’à 2 cm et elle est majoritairement composée de béton cellulaire ou de liants minéraux légers pour alléger son poids sur le support existant.

Type de pose

Selon la nature du projet (construction neuve, rénovation, etc.) et du support (sol souple, flottant, parquet ou autre), il existe trois méthodes principales pour procéder à la réalisation d’une chape :

  1. La pose collée : la chape est directement appliquée sur le support propre et plan grâce à un adhésif spécial.
  2. La pose scellée : idéale pour les constructions neuves, cette technique consiste à poser la chape sur un lit de mortier de manière uniforme, puis à fixer les carreaux avec des joints en durcissant de façon concomitante.
  3. La pose flottante : cette méthode requiert un isolant au préalable afin de séparer la chape du support et ainsi obtenir une meilleure isolation phonique.
Vous pouvez lire également :  Isolation des gaines de ventilation

Avantages et inconvénients de la chape carrelage

Cette technique présente plusieurs avantages en matière de pose de carrelage, mais aussi quelques inconvénients.

Avantages :

  • La chape assure une meilleure adhérence des carreaux grâce à une surface parfaitement plane et corrigée des défauts telles que les fissurations.
  • Efficace pour réduire la résonnance sonore, la chape sert d’isolation thermique et phonétique en isolant le support du carrelage.
  • Elle permet d’uniformiser le sol lorsqu’il comporte des différences de niveaux ou encore des supports hybrides (béton + parquet flottant par exemple).
  • Finalement, elle est un choix robuste pour une pose durable grâce à sa résistance aux charges et aux mouvements du sol. Selon l’épaisseur choisie, une chape peut atteindre jusqu’à 30 ans de durée de vie.

Inconvénients :

  • Selon le type de chape, une épaisseur pouvant aller jusqu’à 8 cm sera nécessaire au-dessus du support pour assurer une qualité optimale, ce qui peut poser problème pour les projets de rénovation où la hauteur disponible sous plafond est limitée.
  • A noter également que la pose d’une chape demande temps et compétence technique : préparation du support, pose et séchage peuvent prendre plusieurs jours voire semaines selon l’envergure du chantier.

Trouver le bon professionnel pour réaliser une chape carrelage

Pour garantir une qualité de pose optimale et éviter les problèmes liés à la chape carrelage, il est essentiel de choisir un professionnel expérimenté et qualifié. Plusieurs critères sont à prendre en compte pour bien sélectionner le bon prestataire :

  • La réputation et les années d’expérience dans les travaux de chape.
  • Le sérieux et l’écoute des besoins du client avec la réalisation de devis précis et détaillés.
  • La garantie décennale ou autres assurances pouvant attester de la qualité des réalisations du professionnel.

Finalement, s’informer sur les différentes méthodes de pose et les matériaux qui composent la chape carrelage sera nécessaire pour faire le choix qui correspondra le mieux aux exigences de votre projet. Qu’il s’agisse d’une construction neuve, d’une rénovation, ou encore d’un mélange de différents supports sous le sol, une mise en œuvre réussie de la chape carrelage apportera un résultat à la fois esthétique et durable pour toutes les surfaces intérieures et extérieures de votre domicile.

Facebook
WhatsApp
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Picture of Fabrice

Fabrice

Laisser un commentaire

Retour en haut