Les coléoptères, des nuisibles à surveiller chez soi

les coléoptères dans une maison

Le mot « coléoptère » vient du grec ancien, et signifie littéralement « ailes de bouclier ». Ce terme est très approprié pour désigner ces insectes caractérisés par leurs élytres qui recouvrent leur thorax et leur abdomen, et dont la plupart sont inoffensifs.

Cependant, certaines espèces peuvent être considérées comme indésirables dans les habitations humaines. Dans ce cas, il convient donc de savoir comment se protéger contre les « nuisibles » que sont les coléoptères, un autre sens du terme.

Quelques précautions à prendre avant toute chose

Dans un premier temps, il est important d’adopter une bonne hygiène alimentaire afin de limiter au maximum la présence possible de ces petits insectes. Les règles les plus couramment admises sont :

  • Tenir les aliments propres et bien fermés ;
  • Ne pas laisser trainer de nourriture sur le plan de travail ou les tables ;
  • Ne pas conserver des aliments périssables trop longtemps ;
  • Éliminer régulièrement les restes ;
  • Vider et nettoyer les ordures ménagères fréquemment.

Il est également conseillé de vérifier régulièrement la présence de larves et autres œufs dans les placards, les tiroirs, les meubles, les coins sombres et les endroits difficiles à nettoyer. Si des traces suspects sont trouvées, il est important de procéder à un nettoyage complet et approfondi.

Reconnaître les coléoptères et les espèces nuisibles

De nombreuses variétés de coléoptères existent, et la plupart sont inoffensives. Aussi, il est important de bien les distinguer, notamment en se basant sur leurs caractéristiques physiques. En effet, leurs tailles varient entre 1 et 20 millimètres, et la couleur des élytres (leurs ailes) peut aller du brun clair à noir en passant par le rouge ou le vert.

Voici quelques exemples de coléoptères nuisibles selon leur espèce :

  • L’altise nocturne, qui ravage surtout les tissus et le cuir ;
  • La cigale, qui attaque principalement les feuilles et les fruits ;
  • Le capricorne, qui provoque des trous dans le bois ;
  • Le diabète, qui se nourrit essentiellement de grains ;
  • L’anthrène de tapis ;
  • Le lycte des bois, qui se concentre surtout sur le bois sec et les plantes cultivées.
Vous pouvez lire également :  Guide complet sur la pierre ollaire : caractéristiques, prix et conseils d'achat

Dans tous les cas, si l’on constate une infestation de coléoptères, il est primordial de contacter rapidement un spécialiste afin d’organiser une inspection et de mettre en place un traitement adapté.

Comment protéger sa maison des coléoptères ?

Si l’on souhaite éviter ou limiter la présence des coléoptères, il est indispensable de les empêcher d’entrer dans l’habitation. Pour cela, certains gestes simples peuvent être mis en place :

  1. Bien refermer toutes les portes et les fenêtres ;
  2. Fixer des grilles anti-insectes aux ouvertures extérieures ;
  3. Utiliser des produits répulsifs ;
  4. Faire appel à des professionnels pour mettre en place un système de lutte intégrée.

Enfin, outre l’utilisation de produits chimiques, il est également possible d’utiliser des pièges à coléoptères, que l’on peut facilement fabriquer soi-même. Ces pièges sont efficaces car les coléoptères y seront attirés grâce à une source de nourriture, tel que du miel ou des morceaux de fruits.

Les coléoptères font partie de la faune commune, et sont très souvent inoffensifs. Cependant, certains spécimens nuisibles peuvent infester nos habitations et causer des dégâts. Il est donc important de prendre des mesures préventives afin de limiter leur entrée, et de les chasser si jamais ils sont présents.

Pour cela, il est conseillé d’adopter des règles d’hygiène alimentaire strictes, de reconnaître les espèces nuisibles, et d’installer des protections adéquates. De plus, lorsque l’invasion est trop importante, il est fortement recommandé de contacter un professionnel pour une intervention plus poussée.

Facebook
WhatsApp
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Picture of Fabrice

Fabrice

Laisser un commentaire

Retour en haut