Guide pratique pour réaliser un faux plafond

réaliser un faux plafond

Le faux plafond est une solution idéale pour camoufler les câbles, gaines et autres éléments inesthétiques présents au plafond. En plus d’apporter une touche esthétique à votre intérieur, il peut aussi améliorer l’isolation thermique et phonique de la pièce. Alors, comment faire un faux plafond ? Dans cet article, nous vous donnons tous les conseils nécessaires pour réussir cette opération en toute simplicité.

Les principales étapes pour créer un faux plafond

Pour réaliser un faux plafond, plusieurs étapes sont à respecter :

  1. Prendre les mesures et tracer les repères
  2. Installer les cornières
  3. Poser les suspentes
  4. Fixer les rails et les fourrures
  5. Mettre en place les plaques de plâtre

Étape 1 : Prendre les mesures et tracer les repères

La première chose à faire est de déterminer la hauteur à laquelle vous souhaitez poser votre faux plafond. Une fois que vous avez choisi la hauteur désirée, mesurez la distance entre le sol et le plafond existant, puis tracez des repères sur les murs à l’aide d’un niveau à bulle. Il est essentiel que ces tracés soient parfaitement droits et horizontaux, car ils serviront de base pour la pose des cornières et autres éléments du faux plafond.

Étape 2 : Installer les cornières

Les cornières sont des profilés métalliques qui vont soutenir le poids du faux plafond. Elles se fixent directement sur les murs, au niveau des repères tracés précédemment. Pour les installer, percez des trous dans les murs à intervalles réguliers (environ tous les 60 cm), puis insérez des chevilles adaptées à votre type de mur (béton, brique, etc.). Vissez ensuite les cornières sur les chevilles en veillant à ce qu’elles soient parfaitement alignées avec les repères.

Astuce :

Pour gagner du temps, utilisez des cornières perforées : elles permettent de visser directement les suspentes sur les cornières, sans avoir besoin de poser des rails intermédiaires.

Étape 3 : Poser les suspentes

Les suspentes sont des crochets métalliques qui permettent de suspendre le faux plafond au plafond existant. Il en existe différents types :

  • Suspentes simples : elles se fixent directement sur la face inférieure des solives ou poutres du plafond.
  • Suspentes à ressort : elles offrent une meilleure isolation phonique grâce à leur système d’amortissement intégré.
  • Suspentes spécifiques pour faux plafonds démontables : elles s’utilisent avec des profilés spéciaux pour faciliter la dépose et la repose du faux plafond.
Vous pouvez lire également :  Que faire lorsqu'on a une fuite au niveau du toit ?

La pose des suspentes doit être réalisée en suivant un quadrillage régulier, de manière à répartir équitablement le poids du faux plafond. La distance entre les suspentes dépend de la taille et du poids des plaques de plâtre utilisées :

  • Pour des plaques de plâtre standard (120 x 60 cm), espacez les suspentes de 60 cm en largeur et de 80 cm en longueur.
  • Pour des plaques de plâtre hydrofuges (120 x 60 cm) ou de grande dimension (240 x 60 cm), espacez les suspentes de 40 cm en largeur et de 60 cm en longueur.

Étape 4 : Fixer les rails et les fourrures

Les rails et les fourrures sont des profilés métalliques qui vont servir à maintenir les plaques de plâtre en place. Ils se fixent sur les suspentes et doivent être posés perpendiculairement aux solives ou poutres du plafond existant. Pour les installer, il suffit de glisser leur extrémité dans les crochets des suspentes, puis de les clipser ensemble pour former un cadre rigide et solidaire. Veillez également à ce que les rails et les fourrures soient parfaitement alignés et de niveau, afin d’assurer une pose optimale des plaques de plâtre.

Étape 5 : Mettre en place les plaques de plâtre

Lorsque le faux plafond est prêt à recevoir les plaques de plâtre, commencez par découper celles-ci aux dimensions voulues avec une scie égoïne ou un cutter. Puis, soulevez-les et glissez-les dans les rails et les fourrures en prenant soin de bien les aligner avec les suspentes. Pour les maintenir en place, vissez-les sur les profilés métalliques à l’aide de vis autoforeuses spéciales pour plaques de plâtre. Enfin, n’oubliez pas de réaliser les découpes nécessaires pour les éléments techniques du faux plafond (spots, aérations, etc.).

Facebook
WhatsApp
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Picture of Fabrice

Fabrice

Laisser un commentaire

Retour en haut