Dans quels cas a-t-on recours à la tôlerie fine ?

La métallurgie est une science qui étudie les différents métaux, leurs propriétés chimiques ainsi que leur processus de transformation. En effet, les métaux sont des éléments qui sont abondamment présents dans la nature, dont l’acier, le cuivre, l’aluminium, le plomb, etc. Ils possèdent de nombreux usages, notamment dans l’industrie de l’automobile, de l’aéronautique, et même du nucléaire. Il faut savoir aussi que le développement de cette discipline va de pair avec l’évolution industrielle qui est devenue plus importante que jamais, car à l’ère des progrès techniques et de la surconsommation, les besoins matériaux de l’homme ont augmenté, ce qui exige une production accrue. Ainsi, la métallurgie, notamment la tôlerie fine, joue un rôle important dans cette chaîne de production indispensable aux activités économiques de l’homme. Alors, en quoi consiste cette dernière et quel est son champ d’action ? On répond à toutes vos questions !

Tout savoir sur la tôlerie fine et quand est-ce qu’elle est utilisée ?

La tôlerie fine fait référence à toutes les opérations qui visent à élaborer et à transformer toutes sortes de métaux, dont de l’acier, du plomb ou encore de l’inox, en divers produits à épaisseur réduite utilisables par l’homme. En effet, le traitement de la tôle passe, au préalable, par plusieurs étapes de nature métallurgiques, dont l’extraction des métaux ainsi que leur développement, y compris les opérations d’alliage et de traitement thermomécanique, dont le laminage et qui participe à la mise en œuvre de tous les métaux en phase finale.

L’évolution industrielle a marqué un tournant favorable dans l’histoire de la métallurgie et a permis aux scientifiques de percer les mystères des métaux ainsi que de leurs propriétés intrinsèques. Ainsi, la tôlerie fine occupe une place centrale à notre époque, car ses domaines d’application s’étendent jusqu’en médecine, en passant par les secteurs de l’électronique ou de la cosmétique. De ce fait, la tôlerie fine est de nature polyvalente et reste essentielle à tous les types d’activités industrielles.

Vous pouvez lire également :  Comment utiliser les briques plâtrières ?

Comme mentionnée ci-dessus, la tôlerie fine a de multiples usages qui passent principalement par la transformation ainsi que le traitement de la tôle et de ses dérivés pour une utilisation optimale. Ainsi, la tôlerie fine ou industrielle est employée dans divers domaines, dont les suivants :

  • Le domaine de la construction.
  • Le domaine ferroviaire.
  • Le domaine agroalimentaire.
  • Le domaine aéronautique.
  • Le domaine automobile.

Comment s’effectue le processus de la tôlerie fine et quels sont ses dangers ?

La tôlerie fine désigne un domaine de la métallurgie dont l’objectif est de fabriquer diverses pièces de métaux et de les transformer en objets utilisables pour des fins industrielles. Ainsi, c’est un processus constitué d’une étape principale et qu’on appelle « laminage » et qui nécessite l’emploi du laminoir. En effet, les feuilles ou barres de métaux utilisées passent dans cette machine composée de deux cylindres qui marchent dans un sens inverse et qui permettent de les lisser et de les affiner, selon l’usage indiqué, à savoir que l’opération du laminage peut s’effectuer à chaud ou à froid.

La tôlerie fine est un domaine de la métallurgie et présente, par conséquent, de nombreux risques sur la santé des travailleurs, tels que le développement de maladies potentiellement mortelles, dont le saturnisme ou l’hydrargisme et qui désignent des intoxications induites respectivement par le plomb et le mercure. Qui plus est, l’exposition constante aux métaux augmenterait le risque de cancers pour certains et plus particulièrement les femmes qui sont également concernées par ces dangers !

Quelle formation choisir pour faire de la tôlerie fine ?

La tôlerie fine est un domaine de sous-traitance métallurgique qui exige une grande dextérité manuelle ainsi qu’une remarquable expertise, sachant que les pièces produites seront employées dans des secteurs d’automobiles ou d’aéronautique, ce qui exige une opération d’assemblage et un traitement parfait. Ainsi, afin dexercer le métier de chaudronnier, il est obligatoire de suivre une formation complète en matière de tôlerie et qui comprend principalement :

  • Un bac professionnel, technologique en chaudronnerie ou bien en serrurerie métallique.
  • Un ou plusieurs Certificat(s) d’Aptitude à la Conduite En Sécurité.
Vous pouvez lire également :  Comment savoir s’il manque du gaz dans la clim ?

Par ailleurs, il est nécessaire pour les personnes qui souhaitent exercer un métier en tant que chaudronnier, de posséder quelques compétences de base, telles qu’un savoir-faire dans l’utilisation des outillages manuels ainsi que des techniques d’usinage.

Ajouter un commentaire