Assurance-vie : votre fonds en euros est-il encore garanti ?

L’assurance vie représente le produit d’épargne préféré de nombreuses personnes en France. Cependant, certains points bien qu’étant primordiaux demeurent opaques pour la plupart des assurés. Le fonds en euros figure parmi les modalités peu maîtrisées par les usagers des services de l’assurance vie. Qu’est-ce que le fonds euros ? Est-il encore garanti ? Quel en est le rendement ? 

La garantie en fonds euros de l’assurance vie : qu’est-ce que c’est ?

Le support en fonds euros, encore appelé fonds en euros, constitue la garantie d’épargne sécurisée de l’assurance vie. Il s’agit d’un investissement destiné aux épargnants qui ne veulent pas prendre le moindre risque avec leur argent. En effet, le principe avec le fonds en euros est que le capital est garanti par l’assureur. Vous avez la possibilité d’investir tout ou une partie de ce capital sur le fonds en euros. Ainsi, deux possibilités s’offrent à vous. Vous pouvez opter pour une assurance monosupport qui vous permet de placer l’intégralité du capital en fonds euros. Vous avez également la possibilité de souscrire une assurance multisupport. Dans ce cas, vous êtes en mesure de répartir votre investissement (50 % en fonds euros et le reste en produits financiers et autres par exemple).

L’investissement en fonds euros est-il encore garanti ?

Le support en fonds euros est premièrement plébiscité pour la protection qu’il accorde aux assurés. Il va sans dire que cet investissement ne peut être réalisé que sur les actifs présentant un taux de risque considérablement bas. Il s’agit essentiellement des obligations d’État. Cependant, la baisse des taux d’intérêt enregistrée depuis la fin des années quatre-vingt a engendré une dégradation notoire des rendements du fonds en euros. Cette situation provoque chez les assureurs de grandes difficultés à maintenir des taux de distribution plus ou moins satisfaisants. En effet, avant la fin des années quatre-vingt, le fonds euros pouvait rentabiliser à hauteur de 8 %. Ce taux a considérablement diminué et a atteint 1,8 %.

Vous pouvez lire également :  Qu'est-ce qu'une assurance habitation responsabilité civile ?

Par ailleurs, les différents portefeuilles qui existaient présentent des obligations vieilles de plusieurs années avec des taux de rendement supérieurs. Ces obligations sont aujourd’hui remplacées par d’autres équivalentes, mais avec des taux proches de 0. Ainsi, pour faire face à cela, les assureurs sont obligés de procéder à la distribution des réserves accumulées. Cela leur permet de booster un tant soit peu les rendements. Néanmoins, lesdites réserves représentent le niveau de solvabilité des assureurs. Ils ne seront donc pas en mesure d’y puiser indéfiniment, à cause de la stabilisation des rendements à des taux très bas ou même des baisses. Les prévisions sur le taux de rendement du fonds euro en 2022 ne font pas un beau présage.

Quid de l’arbitrage entre le support en fonds euros et ses alternatives ?

Le premier paramètre à considérer est relatif à la durée de votre investissement. Vous devez déterminer le moment précis où vous désirez récupérer votre capital. En effet, plus la durée de l’investissement est longue, plus vous avez la possibilité d’opter pour des placements qui pourront capter les performances du marché. Lorsque l’investissement est à long terme, le marché présente un biais croissant résultant de la création de valeur par les entreprises. Cela va provoquer une appréciation des cours sur une longue période pour contribuer principalement à la diversification du patrimoine entre diverses classes d’actifs. Ceci entraîne un lissage du risque sur plusieurs années. Par ailleurs, cela vous permet de favoriser l’évolution de l’allocation pour vous prémunir et amoindrir les éventuels chocs. Il est fortement recommandé de recourir à un conseiller en gestion de patrimoine qui vous aidera à optimiser vos investissements et à sécuriser vos avoirs. Il vous aidera aussi à asseoir un suivi sur le long terme.

Ajouter un commentaire