Comment calculer le remboursement d’une assurance emprunteur ?

L’assurance emprunteur est une cotisation que vous constituez progressivement auprès d’une compagnie d’assurances pour vous couvrir en cas de sinistre. Cela peut être l’incapacité physique, la perte d’emploi, un accident… Vous avez la possibilité d’en réclamer les intérêts totalement ou partiellement. Cependant, il va falloir avoir une idée de ce que vous recevrez. Vous ne savez pas comment calculer le remboursement d’une assurance emprunteur ? Voici quelques astuces pour le faire.

Soustraire les primes payées par l’assureur des sommes engagées par celui-ci

La soustraction des primes payées des sommes engagées peut se faire dans deux situations. D’une part, elle a lieu lorsque les sinistres déclarés par le souscripteur de l’assurance emprunteur par exemple diffèrent du sinistre convenu. D’autre part, cette opération se fait lorsque les risques subis par l’assuré sont plus grands et ont nécessité des financements élevés de la part de l’assurance. Toutefois, si aucun dommage n’est survenu jusqu’à la fin de l’année, l’assurance lui rembourse cette épargne majorée des intérêts. Pour en calculer le montant, tenez compte de ces formules de base.

Il s’agit de la première astuce pour obtenir l’écart entre la somme des primes mensuelles payées à l’assuré et le total des dépenses effectuées à son profit par l’assurance lorsqu’il a subi un sinistre. Cette démarche vous amène alors à soustraire le cumul des emprunts des frais engagés par l’assureur en vue de la réparation dudit dommage.

Faites le point des primes cotisées

La deuxième formule consiste à faire un récapitulatif de toutes les cotisations que vous avez faites. Cela va vous amener à les additionner afin d’en obtenir le total. Attention ! Pour éviter toute discorde avec l’assureur, il est bon de retrouver les reçus des différents versements. Ces éléments de preuve consolident votre réclamation. Ils sont à joindre à votre dossier.

Vous pouvez lire également :  Que faut-il savoir des assurances habitation étudiant ?

Aussi, la prime ne peut être majorée pendant la durée du contrat. Elle est fixée à l’entame de la mise en œuvre du contrat, c’est dire que les sommes versées ne peuvent qu’être régulières. Là, vous êtes dans le cas d’un prêt à taux fixe. Conséquence, les taux restent inchangés. Par contre, ces bénéfices fluctuent dans le cadre d’un prêt à taux variable. Cette variation est justifiée par des ajustements possibles entre banques au niveau de cette même institution. Le calcul des primes va vous permettre de considérer les intérêts générés par ces dépôts mensuels. Ils serviront dans le calcul final au bout du processus. Ajoutez au résultat obtenu, la somme des dépenses induites par les démarches administratives qu’a pu faire l’assureur dans le cadre de votre contrat.

Utilisez une calculatrice de prêt en ligne

Il est fastidieux de calculer manuellement votre dû : vous perdrez du temps ! Non seulement ce calcul à la main peut se révéler faux, mais il est juste bon pour une estimation. Retenez juste cette formule générale : P×[T/(1-(1T)-M)]. Dans cette écriture mathématique, P = Paiements, T=Taux d’intérêt, M = nombre de mensualités.

Pour être certain d’obtenir le montant exact, il est conseillé de faire recours à un simulateur en ligne ou une calculatrice de prêt. Cet outil est plus adapté parce que spécialement conçu pour exécuter une telle tâche. Deux éléments sont pris en compte dans ce calcul numérique, à savoir le paiement des intérêts du capital emprunté et l’épargne (capital emprunté).

Entrez donc les données suivantes dans les espaces prévus à cet effet sur les sites :

  • le montant du prêt ;
  • le Taux du crédit ;
  • l’intérêt mensuel.
Vous pouvez lire également :  Comment fonctionnent les indemnisations ?

Validez pour obtenir les bénéfices en pourcentage de l’emprunt. Pour savoir ce que les épargnes vous ont rapporté, entrez le placement initial (€), le rendement (%), la durée (ans) puis la prime mensuelle. Ensuite, lancez le calcul !

Pour être rassuré d’être payé, faites-vous assister par un expert-comptable immobilier. Autrement, intégrez un groupe représentatif d’assurés qui réclament le remboursement de leurs assurances emprunts.

Ajouter un commentaire