Qui peut accéder au logement Crous ?

Pour permettre aux étudiants d’être proches des lieux de cours, les autorités publiques mettent, par le biais du centre régional des œuvres universitaires et scolaires (CROUS), des logements à la disposition de certaines catégories d’étudiants. Au nombre de celles-ci, il y a les étudiants dont les familles ont un faible revenu, les étudiants boursiers, les étudiants qui présentent un handicap visible mais pas que. Apprenez-en plus ici.

Les étudiants dont les familles sont démunies

Le Crous est créé pour améliorer les conditions d’études des étudiants. Toutefois, dans l’attribution des logements, priorité est faite aux étudiants dont les parents ne disposent pas de grands moyens pour permettre à leurs enfants d’être assidus aux cours en étant loin.

Au moment de faire l’attribution des appartements, les autorités du centre régional des œuvres universitaires et scolaires (CROUS) étudient le dossier des étudiants qui font la demande. Ils analysent l’âge (moins de 28 ans), la situation géographique, les ressources de l’étudiant et celles de ses parents ainsi que le nombre de personnes qui composent le foyer.

Au terme de l’étude des dossiers, elles opèrent un classement et accordent en premier les logements aux étudiants dont le pouvoir économique est faible.

Les étudiants boursiers

Au même titre que les étudiants à faible revenu, les étudiants boursiers sont aussi prioritaires sur la liste d’attribution des résidences CROUS. Ils sont privilégiés à cause de leurs performances scolaires. C’est une manière pour les autorités universitaires d’honorer les étudiants brillants et d’inciter les autres à l’excellence.

Pour cette catégorie d’étudiants, les mêmes critères de sélection sont appliqués. Le CROUS ne tient pas uniquement compte de leurs notes pour leur attribuer des résidences.

Vous pouvez lire également :  Achat Immobilier : comment négocier efficacement son assurance emprunteur ?

Les étudiants qui présentent un handicap

Sont aussi éligibles pour la première phase d’attribution de logements, les étudiants qui ont un handicap pouvant les empêcher de faire des déplacements. Il s’agit par exemple des étudiants qui ont perdu l’usage de leurs pieds ou de leurs yeux. Cette catégorie d’étudiants bénéficie en priorité de résidences Crous.

Les étudiants internationaux (étudiant en mobilité)

En dehors des trois catégories d’étudiants présentés ci-dessus, il y a une autre catégorie qui peut bénéficier de logement CROUS. Il s’agit des étudiants internationaux. Ces étudiants en mobilité ont la possibilité de faire une demande de résidence auprès des autorités du CROUS afin de bénéficier de logements pour suivre les cours sur le territoire français.

Toutefois, pour qu’ils aient gain de cause, il faut que leur inscription dans les universités françaises soit effectuée dans le cadre de programmes d’échanges universitaires. C’est la condition sine qua none pour eux pour être éligible au logement CROUS. Ils sont retenus pour la seconde phase d’attribution.

S’ils viennent de leur propre chef pour poursuivre leurs études dans les universités françaises, ils doivent alors louer des appartements avec leurs fonds propres.

Les étudiants non boursiers

Les étudiants non boursiers sont également éligibles aux résidences Crous même s’ils ne sont pas prioritaires sur la liste d’attribution. En effet, l’attribution des logements Crous se fait le plus souvent en deux phases. La première phase d’attribution est réservée prioritairement aux étudiants boursiers, aux étudiants dont les familles sont pauvres et à ceux qui présentent un handicap.

C’est au cours de la seconde phase appelée phase d’attribution complémentaire que les candidats non boursiers peuvent tenter leurs chances pour espérer bénéficier d’un logement tout comme les étudiants étrangers. Les dépôts de dossier pour la demande de résidence se font dès le lancement de cette phase complémentaire d’attribution.

Vous pouvez lire également :  Logement étudiant : Quand commencer à chercher un appartement pour septembre ?

Il faut retenir de ce qui précède que le centre régional des œuvres universitaires et scolaires (CROUS) accorde un privilège aux étudiants boursiers et à ceux qui présentent une situation sociale moins favorisée. Une fois que ceux-ci obtiennent leur logement, le Crous lance une phase complémentaire pour permettre aux autres étudiants (étrangers et non boursiers) d’intégrer les logements Crous qui restent après la première phase.

Ajouter un commentaire