Quelles aides pour une construction de maison neuve ?

Vous avez un terrain et vous rêvez de construire une maison neuve ? Cependant, de nos jours, les frais de constructions sont particulièrement onéreux. Vous manquez de moyens et vous vous demandez si des solutions existent pour trouver le financement nécessaire qui garantira l’achèvement des travaux. Dans les paragraphes qui suivent, nous vous présenterons différentes options d’aides financières sûres et qui pourraient correspondre à votre situation.

Les aides offertes par le secteur public

Ces aides sont accordées par l’État et les collectivités locales publiques.

Le prêt à taux zéro (PTZ)

Pour être éligible, vous devez être un primo-accédant. Cela signifie que vous n’étiez pas le propriétaire de votre résidence principale pendant les deux dernières années. La banque qui vous accordera ce prêt doit avoir signé une convention avec l’État.

Vous bénéficiez entre 20% à 40% du montant global de votre projet de construction, mais il n’inclut pas les frais du notaire.

Vous n’aurez pas à payer des frais de dossier ni des taux d’intérêt. La zone de votre commune, la composition du ménage et le plafond de vos ressources détermineront le montant du PTZ et ses modalités de remboursement. Par exemple, dans le cas d’un terrain a vendre la rochelle, cette aide serait possiblement accordable.

Le prêt accession sociale (PAS)

Les conditions d’éligibilités sont semblables au PTZ. Ce prêt peut financer votre projet d’achat de terrain et de construction jusqu’à 100%.

Les frais du notaire, d’instruction et de mobiliers ne sont pas inclus.

Toutefois, les frais de dossiers sont plafonnés à 500 euros, les frais de notaire sont réduits et les frais d’hypothèque sont moins élevés. Vous payez le même taux d’intérêt comme dans un prêt immobilier classique. Le PAS peut être complété par d’autres prêts comme le Prêt à Taux Zéro, Prêt Action Logement, etc.

Vous pouvez lire également :  Quels sont les 5 critères pour bien choisir une agence immobilière ?

Les aides offertes par les collectivités locales

Les conseils régionaux, les conseils départementaux et collectivités locales peuvent aussi offrir un financement pour votre projet de construction. Pour en bénéficier, vous devez être primo-accédant et éligible aux conditions du PTZ. Ces prêts peuvent prendre la forme de primes ou de subventions.

Selon les communes, ils s’élèvent entre 1500 et 4000 euros. Leurs taux d’intérêt sont réduits ou parfois même nuls. Dans les 90 jours suivant l’achèvement de la construction, vous devez faire une déclaration au centre des finances publiques de votre région. Vous bénéficierez alors d’une exonération de la taxe foncière pendant 2 ans.

Ces aides ne sont pas disponibles en cas de rénovation d’une maison ancienne, déjà présente sur le terrain.

aides financières construction de maison neuve

Les aides offertes par le secteur privé

Le Prêt Action Logement (PAL)

Si vous êtes employé par une entreprise privée non-agricole, d’au moins dix salariés ou d’une entreprise agricole de plus de 50 salariés, alors vous êtes éligible pour ce prêt.

En effet, votre entreprise verse obligatoirement chaque année 0,45 % de sa masse salariale à la Participation des Employeurs à l’Effort de Construction (PEEC) ou « dispositif du 1 % logement ». Ce prêt finance 40% du montant total de votre projet. Il offre un taux d’intérêt faible de 0,5 % pour une durée libre limitée à 25 ans. Le PAL peut atteindre jusqu’à 40 000 € et 20 000 € pour un agrandissement limité.

Le Prêt Social Location Accession

Si vous ne pouvez pas faire un apport financier initial, vous accédez à votre nouvelle propriété grâce au contrat de location-accession. Ce prêt comporte deux phases :

Vous pouvez lire également :  Comment un étudiant peut-il investir dans l'immobilier ?

Dans la première phase, le promoteur immobilier finance la maison. Vous lui payez une redevance d’occupation équivalente au loyer. Vous vous acquittez aussi de l’épargne ou d’une partie du prix de vente. Dans la deuxième phase, lorsque vous décidez enfin de devenir le propriétaire légal de votre maison, vous souscrivez à un prêt libre ou conventionné. Vous avez la possibilité d’effectuer l’achat sur une durée libre limitée à 30ans.

Avec ce prêt, vous bénéficierez d’une TVA à 5,5 % (au lieu de 20 %) si vous commencez l’achat de la maison dans les 5 ans de son achèvement. La PSLA offre une exonération de la taxe foncière pendant les 15 ans suivant l’année d’achèvement de la maison. Pendant la phase de location, le prix de cession fixé au contrat est réduit de 1% chaque année.

En conclusion, les financements alloués à la construction d’une maison neuve sont nombreux. Les banques offrent aussi un système de prêts épargne logement. Choisissez l’aide financière qui vous convient le mieux ! Vous pourriez être surpris en découvrant qu’il est possible de réaliser des travaux gratuitement.

Ajouter un commentaire

16 + dix =