Qu’est-ce que le contreventement d’une charpente ?

En architecture et en génie civil, le contreventement est un élément essentiel à comprendre et à maitriser. La structure fait partie de la charpente d’une maison ou d’un bâtiment. Dans notre article, nous allons comprendre ce qu'est un contreventement, ces différents types et son fonctionnement.

Définition d’un contreventement 

Le contreventement est un élément qui permet de disperser la force du vent sur la structure et de l’amener vers le sol. Ils peuvent être posés sous forme de palées de stabilité sur les façades des bâtiments, ou bien en poutres au vent au niveau de la toiture de la maison. Cette structure permet de réduire en la force du vent sur les long-pans et le pignon, en la faisant diffuser. Ainsi, la bâtisse reçoit la même force de vent dans toutes les directions et la structure (toit ou façade) reste stable.

Les différents types de contreventement

Il existe trois grands types de contreventements :

  • le contreventement en voile ou diaphragme ;
  • le contreventement en treillis ;
  • le contreventement de cadre-portique.

Le contreventement en voile, s’appelle le contreventement de remplissage. C’est un type utilisé sur les bâtiments et bâtisses à plusieurs étages. Le voile peut être en maçonnerie lorsque la sollicitation du vent est minime, il est en béton pour les plus fortes sollicitations. Le choix du matériel dépendra de la région, est-ce une région où il y a beaucoup de vent souffle fort ou pas. 

Le contreventement en treillis, appelé aussi contreventement triangulaire, est le contreventement le plus répondu. Il peut se poser de différentes manières : en N, lorsque la force du vent est minime et que l’inversion d’efforts est inexistante ; en K ou en V lorsque lorsqu’une inversion d’efforts existe. Dans certaines régions du nord, on préfère utiliser les croix de saint André.

Vous pouvez lire également :  Pourquoi faire appel à un menuisier ?

Le contreventement des cadres-portique, appelé aussi rigidifications des nœuds, est un type utilisé pour laisser un passage comme sur les cadres de portes. On l’utilise aussi, car les diagonales ne sont pas toujours très jolies et que cette structure est plus harmonieuse au tour d’un cadre de porte. L’avantage de ce type de contreventement est qu’il aura toujours la possibilité de la changer.

Le fonctionnement d’un contreventement de charpente

Le contreventement est un principe de stabilisation qui est utilisé en toiture, mais aussi en façade. Les contreventements en ravalement de façade aident également à stabiliser toute la structure de la bâtisse et par conséquence, stabiliser le toit. Avant de comprendre le fonctionnement de chacun des différents types de contreventement, il faut d’abord comprendre le principe de base de l’équilibre des forces. Pour qu’une force soit équilibrée dans différentes directions, il faudra déposer trois lignes de force au minimum. Elles doivent être concourantes et non parallèles du moins pour la plupart des éléments de la structure.

Nous l’avons vu auparavant, les contreventements au niveau des charpentes sont appelées « triangulation ». À la base les contreventements ont été créés pour les charpentes, le terme désignait les poutres diagonales qui composent celle-ci. Elles ressemblent toujours aux charpentes traditionnelles avec une contrefiche posée sur les triangules et arbalétrière de la charpente. C’est ainsi que la structure est maintenue en place.

Voilà donc ce qu’il y a à savoir sur les contreventements en général, et celles qui composent la charpentent en particulier. Il faut retenir que le contreventement est une structure essentielle de la charpente et qu'on ne peut pas s’en défaire, si par exemple, vous souhaitez ajouter un matériel isolant au toit ou aménager des combles ou encore un appartement sous comble. C’est une structure qui reste tout de même discrète et fait partie de la structure générale sans vous gêner dans votre projet de rénovation de la toiture. Si vous avez des travaux de réparation comme pour réparer une fuite au niveau du toit, il est impératif de refaire le contreventement, surtout pour une charpente en bois.

Ajouter un commentaire