Accueil » Assurance » Page 2

Assurance

Est-il obligatoire d’avoir une garantie décennale ?
Est-il obligatoire d’avoir une garantie décennale ?

Après l’achèvement d’un chantier, les constructeurs doivent se conformer à une obligation légale qui dure 10 ans. C’est la garantie décennale. Grâce à cette dernière, les responsables des compagnies de construction sont couverts pour tout dommage sur la construction. Cette couverture a une durée de 10 ans à compter du jour de la fin des travaux sur le chantier. Lisez pour savoir si cette garantie décennale est obligatoire ainsi que les personnes qui sont concernées.

Quel recours contre un artisan sans décennale ?
Quel recours contre un artisan sans décennale ?

Après des travaux de construction ou de rénovation, le maître d’ouvrage peut relever des malfaçons relativement importantes sur l’ouvrage. Pire, il pourrait constater que le chantier a été abandonné. Dans un cas comme dans l’autre, il faudra qu’il réagisse pour demander réparation. Alors, quels sont les recours lorsque l’artisan n’a pas d’assurance décennale ?

Quel salaire pour emprunter 200 000 euros sur 25 ans ?
Quel salaire pour emprunter 200 000 euros sur 25 ans ?

Pour obtenir un financement de la part d’une banque, plusieurs critères sont à prendre en compte. Le salaire est le principal critère observé par l’institution, mais il y a d’autres facteurs déterminants. Tous ces éléments permettront de calculer le salaire nécessaire pour réaliser un emprunt de 200 000 euros à payer sur 25 ans. Les détails ci-après !

Comment obtenir la garantie décennale d’une entreprise ?
Comment obtenir la garantie décennale d’une entreprise ?

Face aux multiples risques auxquels sont exposés les métiers de la construction et de l’artisanat, certaines assurances sont nécessaires, voire obligatoires. Parmi elles se retrouve, la garantie décennale. Au regard de son importance, il convient de connaître les moyens par lesquels il est possible de l’obtenir d’une entreprise. Découvrez ici les différentes étapes pour y arriver.

Comment faire jouer la garantie décennale d’un artisan ?
Comment faire jouer la garantie décennale d’un artisan ?

Certaines professions réglementées sont soumises à l’obligation de souscrire à une assurance spécifique. Tel est le cas des artisans du domaine des Bâtiments et Travaux Publics. Ces professionnels doivent en effet disposer d’une assurance garantie décennale. Elle permet d’obtenir une indemnisation dans un délai maximum de 10 ans après la livraison des travaux. Comment faire jouer cette couverture à la réalisation du risque ? Focus !

Qui délivre la garantie décennale ?
Qui délivre la garantie décennale ?

La garantie décennale est une garantie légale définie par les articles 1792 et suivants du Code civil promulgué depuis 1804. Elle fait peser sur le constructeur d’un bâtiment une présomption de responsabilité en cas de désastre. Celui-ci ne peut y échapper sauf en démontrant que la survenance de ce désastre est due à une cause étrangère. Cette raison doit être complètement imprévisible, irrésistible et insurmontable. Cependant, auprès de qui pouvez-vous obtenir cette couverture en tant que constructeur ? Éléments de réponse !

Qu’est-ce qui est couvert par la garantie décennale ?
Qu’est-ce qui est couvert par la garantie décennale ?

La garantie décennale est importante dans le cadre d’une construction et elle apparaît comme une couverture sur un chantier. En réalité, au cours de la construction d’une nouvelle maison, plusieurs dommages ou défauts éventuels peuvent être constatés. Ces derniers font courir un risque énorme pour le professionnel en charge de l’exécution du projet et le propriétaire. Cette garantie est justement là pour couvrir ces possibles aléas à la fin des travaux. Découvrez ce que couvre la garantie décennale.

Quelle assurance couvre les fuites d’eau ?
Quelle assurance couvre les fuites d’eau ?

Pour prévenir les conséquences des dégâts liés à cause des fuites d’eaux, il est important de souscrire à une couverture qui prend en charge les la réparation des dommages. Heureusement, de nombreuses compagnies d’assurances prévoient cette prise en charge de cette responsabilité dans les contrats d'assurance pour les logements. Découvrez ici l’assurance qui couvre les fuites d'eau.

La couverture contre les fuites ou dégâts des eaux est incluse dans l’assurance multirisque habitation

L’assurance multirisque habitation est le contrat de garanties idéal qui assure une couverture du sinistré en cas de fuites ou de dégâts des eaux. Ce type d’assurance couvre le logement et les biens meubles qu’il contient. La prise en charge de la personne sinistrée repose sur les conditions incluses dans l’accord.

Dans certains cas, l’assureur prend en charge les frais relatifs à l’intervention d’un professionnel pour identifier l’origine de la fuite. En règle générale, la garantie contre les dégâts des eaux est incluse dans votre contrat d’assurance habitation. Elle couvre les dommages dus aux situations suivantes :

  • les fuites d’eau ;
  • les ruptures de conduits ;
  • les débordements de canalisations ;
  • les infiltrations d’eaux par les toitures, etc.

L’assurance multirisque habitation couvre aussi les dommages liés aux canalisations d’eaux souterraines installées à l’intérieur du logement assuré. Certains assureurs prennent en charge le coût de la consommation excessive d’eau due à la fuite. Néanmoins, il existe quelques limites à cette couverture en assurance habitation.

L’indemnisation par l’assurance habitation responsabilité civile

Le locataire ou propriétaire d’un logement non-meublé bénéficie aussi d’une couverture en cas de fuites d’eau. Ce dernier est couvert par l’assurance habitation responsabilité civile lorsqu’il subit des dommages dus aux eaux. Dans le cas d’espèce, l’indemnisation est due à une personne tierce ayant subi les dégâts dus aux eaux.

Lorsque vous subissez des dommages sur vos biens, vous êtes indemnisé par l’assurance de la personne responsable. En réalité, votre compagnie d’assurances négocie les indemnisations avec l’assureur de la personne en cause. Cependant, le propriétaire d’un logement n’est pas contraint à souscrire une assurance habitation.

Ainsi, en cas de dégâts subis à cause des fuites d’eau, le remboursement des dommages est assuré par la personne responsable. Cette dernière assure la couverture de l’ensemble des préjudices causés aux voisins. Elle assure la couverture personnelle des biens mobiliers et immobiliers personnels.

Des dégâts non couverts par l’assurance habitation en cas de dégâts dus à une fuite d’eau

Il y a quelques limites à la couverture d’assurance en cas de dégâts dus à une fuite d’eau. En principe, les assureurs ne prennent pas en charge les frais de réparation du bien à l'origine du dommage. Cela signifie que l’équipement responsable de la fuite d’eau doit être réparé à vos frais.

En général, les assureurs s’occupent des conséquences entraînées par l'écoulement de l'eau. Sur le marché des assurances, certaines compagnies proposent une couverture intégrale dans le contrat de garantie y compris de la canalisation qui fuit. Cependant, les conditions de cette prise en charge sont très restrictives.

Dans ce cas de figure, l’assureur vérifie d’abord les canalisations concernées. En général, seuls les systèmes de tuyauterie à l’intérieur du logement sont pris en compte dans la réparation. Aussi, le montant de cette indemnisation est plafonné.

Par ailleurs, lorsque la fuite d’eau survient de manière consécutive suite à une négligence de la part du propriétaire, les chances d’obtenir une couverture sont réduites. En général, l’assureur décline sa responsabilité lorsque la fuite est due à un mauvais entretien des canalisations par exemple.

Procédure pour bénéficier de la couverture d’assurance en cas de fuite d’eau

Lorsque vous êtes victime d’une fuite d’eau, il est impératif de faire une déclaration du sinistre. En la matière, le client dispose d’un délai moyen de 5 jours ouvrés, comptés à partir du jour où le propriétaire a pris connaissance de l’incident.

En général, le contrat d’assurance mentionne la durée maximale prévue par l’assureur à cet effet. Le propriétaire est autorisé à dépasser ce délai en cas de force majeure l’empêchant d'effectuer cette déclaration.

Assurance emprunteur : Qui paye le crédit en cas de décès ?
Assurance emprunteur : Qui paye le crédit en cas de décès ?

Au moment de contracter un prêt auprès d’une banque pour un projet immobilier (achat, location, construction, etc.), elle vous exigera la souscription d’une assurance décès. Cela lui permet de se prémunir en cas de décès et constitue une véritable garantie. La restitution se fait dans différents cas de figure. Voici donc plus de précision sur le paiement d’un crédit en…

Comment fonctionnent les indemnisations ?
Comment fonctionnent les indemnisations ?

L’assurance a pour vocation de vous indemniser en cas de survenance d’un sinistre couvert par le contrat : incendie, dégât des eaux, cambriolage, accident et autre. Pour bénéficier de ces primes, il faut suivre plusieurs procédures ou remplir certaines formalités. Comment fonctionnent réellement les indemnisations ? Éléments de réponse ici.

Quelle est le délai de déclaration à l’assurance en cas de dégâts des eaux ?
Quelle est le délai de déclaration à l’assurance en cas de dégâts des eaux ?

L’assurance en cas de dégâts des eaux sert à la réparation des sinistres causés par l’eau. Ces sinistres peuvent être multiples et variés. Il est donc prudent de vérifier auprès de votre assureur les risques couverts par la police d’assurance. Par ailleurs, si un sinistre survient, vous devez en aviser votre compagnie d’assurances et décrire le dommage. Découvrez quel est le délai de déclaration à l’assurance en cas de dégâts des eaux.

Quel est le délai maximum qu’à un assureur pour régler un sinistre catastrophe naturelle ?
Quel est le délai maximum qu’à un assureur pour régler un sinistre catastrophe naturelle ?

Les inondations, les tremblements de terre, les fortes montés d’eau, etc. sont reconnus comme des catastrophes naturelles. Ces rares évènements de la nature créent de nombreux dégâts matériels et dommages aux communautés victimes. Cette situation crée ainsi des personnes (morales ou physiques) sinistrées qui espèrent une indemnisation rapide de leur assureur. Quel est le délai maximum pour obtenir une satisfaction ? Le point !

Le délai maximum pour indemniser un assuré victime de catastrophe naturelle

D’abord, en cas de catastrophe naturelle votre assureur dispose d’un délai de deux mois pour verser un acompte sur les indemnités qu’il doit payer. En règle générale, l’indemnité définitive que l’assuré sinistré doit percevoir doit être versée dans un délai de 90 jours à compter de la date de déclaration du sinistre. Ainsi, l’assureur dispose d’une période de trois mois pour payer la totalité du montant estimatif des dégâts subis.

En outre, la compagnie d’assurances a le devoir d’achever l’indemnisation de l’assuré dans le délai prévu dans le contrat d’assurance. Cette obligation s’applique si vous avez une assurance en valeur à neuf. Dans ce cas de figure, la durée maximale dont dispose l’assureur pour payer la totalité du montant estimatif des dégâts subis ne doit pas excéder le délai mentionné dans l’accord de garantie signé avec la structure.

Cependant, ce délai est compté à partir de la date suivant la remise de l’état estimatif des dommages causés par la catastrophe naturelle. Dans certains cas, la durée d’indemnisation est comptée à partir de la date de publication de l’arrêté confirmant cet évènement inespéré. En général, la compagnie d’assurances se réfère à la seconde option lorsque la publication est postérieure à la déclaration du sinistre.

Processus à suivre pour bénéficier à temps de l’indemnisation en cas de sinistre dû à une catastrophe naturelle

Lorsqu’un évènement naturel a lieu et entraîne des dégâts, l’assuré à la responsabilité de faire une déclaration à sa compagnie d’assurances dès lors qu’il prend connaissance des dégâts. Le législateur impose un délai maximum de 10 jours à compter de la date de publication de l’arrêté interministériel attestant l’effectivité d’une catastrophe naturelle.

Ce délai d’information passe à 30 jours suivants la publication de l’arrêté pour les personnes morales. Les entreprises sinistrées dans ce cas de figure doivent estimer également leurs pertes d’exploitation. Cependant, il est possible de déclarer les dommages apparus tardivement, c’est-à-dire au-delà du délai de publication de l’arrêté.

En général, la déclaration du sinistre se fait par :

  • lettre recommandée avec accusé de réception,
  • un état estimatif des dégâts pécuniaires subis,
  • les justificatifs de l’existence (photos) et
  • la preuve (factures) de la valeur des biens sinistrés.

L’estimation doit être faite à la date d’envoi ou de remise (en main propre) du courrier signé. Aussi, vous devez obligatoirement conserver les objets endommagés, car ils seront examinés par l’assureur avant toute indemnisation. Cependant, il est conseillé de ne pas attendre la publication de l’arrêté interministériel qui déclare la catastrophe naturelle.

Autres procédures administratives en amont à l’indemnisation en cas de sinistre dû à une catastrophe naturelle

Lorsque vous subissez des dégâts et dommages suite à une catastrophe naturelle de grande envergure, il est conseillé de joindre votre assureur avant d’envoyer la lettre de déclaration. En effet, dans les cas d’espèce, de nombreux assureurs prévoient des procédures particulières pour faciliter le traitement des dossiers des clients à indemniser.

Ainsi, en appelant votre assureur, vous aurez les informations plausibles sur les procédures à suivre en vue de bénéficier de l’indemnisation dans un délai optimal. De même, lorsque vous changez d’assureur, il est impératif de faire la déclaration de sinistre chez la compagnie d’assurances dont le contrat était en cours pendant la catastrophe naturelle.

S’agissant du montant à percevoir, l’indemnisation est payée sur la base des dispositions prévues dans votre contrat d’assurance. En principe, le pourcentage des dommages à la charge de l’assureur dépend principalement du type de garantie pris pour les biens assurés : valeur d’usage ou valeur à neuf. Quelles que soient les options, la loi prévoit qu’une partie des dégâts subis est à la charge de l’assuré.

Quels sont les sinistres habitation les plus courants ?
Quels sont les sinistres habitation les plus courants ?

Êtes-vous propriétaire, copropriétaire ou locataire d’une maison ? Si oui, vous devez souscrire pour cette dernière à une assurance habitation. Elle fonctionne suivant plusieurs formules. Elle est souscrite selon le profil et les besoins spécifiques de l’assuré. Le contrat d’assurance propose différentes couvertures en cas de sinistres. Elles sont de catégories diverses. Voici les cas d’intervention les plus courants. Les dégâts…

Quel remboursement en cas de catastrophe naturelle ?
Quel remboursement en cas de catastrophe naturelle ?

Si vous êtes titulaire d’un contrat d’assurance multirisque habitation, vous serez couvert par deux garanties au minimum : la garantie tempête et la garantie catastrophe naturelle. Par conséquent, en cas de catastrophe naturelle, vous serez remboursé par votre assureur pour tous les dommages survenus. Vous êtes victime d’une catastrophe naturelle et vous vous interrogez sur les modalités de votre remboursement? Découvrez ici l'essentiel à savoir à ce sujet.

Quels sont les événements pris en compte par la garantie catastrophe naturelle ?
Quels sont les événements pris en compte par la garantie catastrophe naturelle ?

Vous désirez souscrire à une garantie catastrophe naturelle, mais ne savez pas les différents événements qu'elle prend en compte ? Instaurée par la loi du 13 juillet 1982, l'assurance catastrophe naturelle vise à offrir un soutien aux personnes en cas de sinistre lié aux événements naturels. Cependant, il est indispensable de s'informer de ces cas pris en compte avant de passer à un contrat.

Quelle garantie n’est pas inclus dans l’assurance multirisque habitation ?
Quelle garantie n’est pas inclus dans l’assurance multirisque habitation ?

Lors de la souscription à une assurance habitation, certaines garanties ne sont pas couvertes par l’assureur. Ces dernières sont plus ou moins liées aux diverses conditions ou circonstances du sinistre. Souvent nommé « exclusion de garantie » auprès des compagnies d’assurances, cet ensemble est entièrement retiré du contrat d’assurance habitation. Dans le cadre d’une assurance multirisque habitation, quelles sont ces…

Combien coûte l’assurance habitation vacante ?
Combien coûte l’assurance habitation vacante ?

Vous voulez souscrire à une assurance habitation vacante et vous vous demandez combien elle peut vous coûter. En effet, ce type d’assurance vous permet de vous faire indemniser en cas de sinistres et vous évite également les déconvenues. Vous devez y souscrire si vous avez une maison inoccupée. Découvrez ci-dessous combien peut vous coûter ce type d’assurance.

Qu’est-ce que la garantie habitation ?
Qu’est-ce que la garantie habitation ?

Recherchez-vous le moyen d’assurer la protection de votre propriété ? La garantie habitation constitue une forme d’assurance qui vous permet de préserver tous vos biens et votre logement. À tout moment, des incidents imprévus peuvent se produire dans votre domicile et l’assurance habitation est la seule garantie qui puisse vous aider dans ces conditions. Voulez-vous en savoir un peu plus sur cette garantie ? Voici un guide qui vous dit tout.

La garantie habitation est-elle une obligation ?

Contrairement à l’assurance auto, l’assurance habitation n’est pas obligatoire pour les propriétaires. Cependant, elle est obligatoire pour les locataires et les colocataires en raison de tous les avantages qu’elle présente. De plus, la garantie habitation est une nécessité lorsque vous désirez acquérir une propriété avec un prêt hypothécaire.

En effet, la souscription à un contrat d’assurance habitation vous épargne des dépenses excessives quand vos biens immobiliers subissent des dommages particuliers. Nonobstant le fait qu’elle ne soit pas une obligation pour tout le monde, la garantie habitation contribue à la protection de votre plus grand actif.

Les couvertures de la garantie habitation

Comme vous vous en doutez, la garantie habitation assure la couverture des dépenses survenant en cas de dommages accidentels. Autrement dit, elle met à votre disposition une aide financière en cas de vol, d’incendie ou de tous autres dommages engendrés par le vent et bien d’autres.

Lorsque vous subissez un vol, cette assurance vous permet d’obtenir une somme en fonction de la valeur d’achat des biens qui ont été volés. En cas d’incendie par contre, votre compagnie d’assurances garantit la réparation et la reconstruction de votre domicile en prenant en considération l’étendue des dommages.

D’un autre côté, la garantie habitation ne se limite pas à la protection du domicile. En effet, elle intervient également lorsqu’un tiers se blesse sur votre logement. Même quand vous endommagez la maison d’une autre personne, cette garantie est la mieux placée pour vous secourir.

Les différentes formules de garantie habitation

Généralement, il existe trois types de formules d’assurance habitation que vous trouverez chez les compagnies d’assurances.

D’abord, vous avez la possibilité de choisir la protection complète. Il s’agit de la formule la plus complète et la plus usuelle. Encore appelée protection tous risques, elle assure la couverture de votre domicile et de tous les biens qui le composent.

Ensuite, il y a le niveau intermédiaire connu sous le nom de protection générale. Cette formule n’assure que la protection des biens les plus importants comme le domicile lui-même et d’autres accessoires précis.

Enfin, vous trouverez la protection de base. Comme vous pouvez l’imaginer, il s’agit du niveau le plus bas qui vous est offert. Dans ce cas, seuls quelques éléments de votre logement sont couverts. C’est une assurance qui convient à ceux qui possèdent un camp saisonnier ou un chalet. Certes, elle est moins chère que les autres, mais vous serez obligés d’assumer toutes les dépenses élevées relatives à un dommage.

Les limites de la garantie habitation

Bien sûr, la couverture varie d’une police à une autre, mais il est souvent compliqué de déterminer l’étendue des risques couverts. C’est pourquoi il est conseillé de prendre la peine d’examiner de façon attentive la police pour bien cerner les exclusions. Si vous remarquez un objet considéré comme exclu et dont vous souhaitez la protection, vous avez la possibilité d’ajouter une option supplémentaire.

Toutefois, il existe certaines exclusions qui sont catégoriques. Cela va sans dire que vous ne pouvez pas prendre une protection supplémentaire pour les intégrer dans votre formule. Généralement, ces exclusions comprennent l’usure, les actes terroristes et les dommages causés par les indésirables ou les nuisibles.

Par ailleurs, il est bien possible que la formule choisie comporte des plafonds en dollars. De plus, elle peut contenir des limites sur la couverture des accessoires tels que les bijoux ou le vin. Si vous disposez de ces genres d’objets dans votre maison, il est impératif de vérifier ces restrictions avant de souscrire au contrat.

Comment calculer le taux d’évolution global ?
Comment calculer le taux d’évolution global ?

Une grandeur numérique peut connaître une variation au niveau de sa valeur pour plusieurs raisons. Ainsi, pour quantifier l’évolution de cette grandeur en fonction du changement de sa valeur, le calcul du taux d’évolution globale demeure la meilleure solution. C’est une valeur unique qui caractérise la grandeur et constitue ainsi un indicateur. Voici les méthodes pour calculer le taux d’évolution globale !

Qu’est-ce qu’une police d’assurance ?
Qu’est-ce qu’une police d’assurance ?

Après la signature d'un contrat avec une agence d'assurance, une pièce appelée souvent police d'assurance vous est automatiquement délivrée. Malheureusement, beaucoup ignorent l'importance de ce document et ne savent pas de ce fait comment l'utiliser. Si vous êtes dans un tel cas, vous devez y remédier. Qu'est-ce qu'une police d'assurance? Quels sont les différents types de police d'assurance et comment elle fonctionne ?

Dans quels cas je peux résilier mon contrat d’assurance habitation ?
Dans quels cas je peux résilier mon contrat d’assurance habitation ?

Il existe plusieurs raisons qui peuvent conduire à résilier votre contrat d’assurance habitation. Assurance vraiment onéreuse, meilleurs services chez un autre assureur, le déménagement, etc. les raisons sont nombreuses. Vous pouvez facilement résilier votre contrat en suivant quelques procédures. Découvrez de façon concrète, les cas dans lesquels vous avez la possibilité de mettre fin à votre engagement d’assurance habitation.

Les assurances habitation proposés par les banques sont-elles fiables?
Les assurances habitation proposés par les banques sont-elles fiables?

La loi fait obligation aux locataires d’un logement de souscrire une assurance habitation. Cette couverture permet la prise en charge des risques liés à l’utilisation du logement. Ces types de contrats sont présentés par les banques offrant des services d’assurance : c’est la bancassurance. Ils prennent en compte certaines garanties. Toutefois, peut-on se fier à l’assurance habitation proposée par ces institutions ? Focus !

Que couvre l’assurance habitation ?
Que couvre l’assurance habitation ?

Vous êtes propriétaire, copropriétaire ou locataire et vous avez impérativement besoin d’une assurance habitation. Souscrire une telle police vous permet d'être indemnisé en cas de sinistre dans votre logement. Les assureurs sur le marché proposent plusieurs formules de couverture, mais que couvrent véritablement les garanties d’une assurance habitation ? Éléments de réponse !

Est-ce obligatoire d’avoir une assurance habitation ?
Est-ce obligatoire d’avoir une assurance habitation ?

Que vous soyez propriétaire ou locataire, il est conseillé de prendre une assurance habitation. Selon les garanties que comprend votre assurance habitation, vous êtes protégés en cas de sinistre ou de problèmes liés à votre logement. Cependant, devant la loi, en matière d’assurance habitation, le propriétaire et le locataire ne sont pas logés à la même enseigne. Découvrez s’il est obligatoire d’avoir une assurance habitation.

Comment fonctionne un remboursement assurance ?
Comment fonctionne un remboursement assurance ?

Pour chaque contrat souscrit, votre assureur doit vous rembourser en cas de sinistre ou d’autre accident pris en compte par l’assurance. Cela dit, ces remboursements se font en fonction du type d’assurance souscrit et des conditions de garanties. Alors, découvrez comment s’effectue ce règlement après sinistre.

Quel est le prix moyen d’une assurance habitation ?
Quel est le prix moyen d’une assurance habitation ?

La couverture des biens répond à la nécessité de protection dont ces biens ont besoin, qu’ils soient mobiliers ou immobiliers. Ces derniers constituent le fondement de l’assurance habitation. Solution aux habitations des particuliers et leurs annexes, l’assurance habitation vise à couvrir les locaux, leur contenu et la responsabilité civile des occupants. C’est un contrat dont le tarif dépend des régions où se trouve le bien. Dès lors, quel est le prix moyen d’une assurance habitation ? Les détails dans cet élément !

Assurance habitation et devis chez la MAAF : quel est l’intérêt ?
Assurance habitation et devis chez la MAAF : quel est l’intérêt ?

L’assurance habitation est la plupart du temps négligée par les propriétaires et même les occupants des maisons qui la jugent souvent secondaire. En général, cela peut leur réserver de très grosses surprises, car leurs biens sont souvent plus coûteux qu’ils n’en ont l’impression. En dehors de vos mobiliers et de vos appareils électroménagers, possédez-vous d’autres biens ? Découvrez dans cet article,…

Comment changer mon assurance emprunteur ?
Comment changer mon assurance emprunteur ?

Lorsque vous contractez un prêt auprès d’une banque, celle-ci vous oblige à souscrire une assurance emprunteur pour couvrir les risques éventuels. Cependant, il peut arriver que le montant des cotisations proposé par votre prestataire soit plus élevé ou que les garanties proposées ne vous conviennent plus. Dans ce cas, vous avez le droit de le changer pour réaliser des économies. Si vous envisagez cette possibilité, découvrez dans ce guide les étapes à suivre pour y parvenir !